COUP DE PROJECTEUR SUR LA GRANDE MOTTE

La ville cinquantenaire de Jean Balladur se réinvente pour proposer de vivre de nouvelles expériences touristiques en période estivale.

Le contexte actuel l’amène à repenser ses animations et proposer des ambiances plus intimistes, afin de permettre aux vacanciers d’être dans le plaisir et la découverte, tout en se sentant en sécurité.

La ville-jardin, labellisée « Patrimoine du XXème siècle », s’imagine comme un laboratoire d’expériences à vivre et souhaite ainsi réaffirmer son image novatrice et son rapport renouvelé à la création artistique. Le projet a pour ambition d’imaginer et réaliser des scénographies dans l’espace public ayant pour vocation l’accueil, la détente et l’amusement des vacanciers.

Cette démarche inédite prend en compte l’histoire et l’architecture de la ville et de ses quartiers. Quelles étaient les attentes initiales de Jean Balladur pour chacun d’eux, les commandes qu’il avait alors passées aux artistes… et comment ces lieux ont évolué dans le temps, que ce soit dans l’usage comme dans l’aspect, les couleurs...

En réinterprétant ces quartiers de la ville, l’idée est de permettre aux gens de se les réapproprier grâce à des propositions justes, ouvertes et populaires qui aiguisent leur curiosité.

Ainsi, les espaces vont être réinventés pour bien vivre ensemble dans ce contexte particulier.

Plusieurs scénographies vont être réalisées avec des artistes locaux : hamacs, chaises longues, boîtes à livres, mobiles et carillons dans les arbres… seront autant d’invitations au farniente et à la douceur de vivre.

Un soin particulier sera apporté afin de créer des zones aérées, comme des jardins publics à l’espace délimité, afin d’offrir confort et sérénité aux vacanciers.

Loin des grands festivals habituels de la ville, l’accent sera mis cette année sur des micro-festivals qui invitent à la contemplation et à la rêverie : art de rue, concerts de piano sous les arbres…

Du côté du Ponant, la biodiversité sera au centre de toutes les attentions. Le quartier accueille déjà les tortues marines du CESTmed avant leur réintroduction en mer. Et aussi un rucher pédagogique qui permet de récolter le miel des sables - les abeilles butinent les fleurs halophytes et participent au maintien des cordons dunaires et de la flore littorale. En 2021, la ville poursuit dans cette logique et plusieurs structures, de types hôtels à insectes, y seront installées, adaptées aux différentes espèces de la presqu’île.

Plus d'infos sur La Grande Motte : clic ici

LA GRANDE MOTTE © ERIC BRENDLE
 
 
LA GRANDE MOTTE © SABRINA LUCCHESE
 
 
La Grande Motte © Olivier Maynard
 

GRANDES EXPOSITIONS

FORTUNE A BORD ! CHRONIQUE DE LA JEANNE-ELISABETH © JEROME JAMBU
 

EXPOSITION Fortune a bord ! CHRONIQUE DE LA JEANNE-ELISABETH

Du 12 octobre 2019 au 19 septembre 2021 au Musée de l'Ephèbe & d'archéologie sous-marine au Cap d'Agde

L'histoire de la Jeanne-Elisabeth est extraordinaire. Ce navire de commerce suédois parti de Stockholm, passa par la région bordelaise, Lisbonne et Cadix avant de couler au large de Palavas le 14 novembre 1755. À son bord, des marchandises provenant des quatre coins du monde... et dissimulé dans des sacs de blé, un trésor de 24.360 pièces d'argent, battues en Amérique du sud. Outils, instruments de navigation, armes, marchandises, effets personnels, documents d'archives... À travers la présentation de plusieurs centaines d'objets, l'exposition vous invite à remonter le fil de l'enquête et à vous mettre dans les pas des archéologues et historiens, à la découverte des origines du navire et de ses marchandises, de la vie à son bord, de son naufrage, de son pillage suivi de l'intervention des douaniers et de la campagne de fouilles qui ont permis, ces dix dernières années, de retrouver l'épave et ses collections exceptionnelles.

Plus d'infos : clic ici

EXPOSITION LES DERNIERS IMPRESSIONNISTES : LE TEMPS DE L'INTIMITE

Du 26 septembre 2020 au 28 février 2021 au Musée de Lodève

L’exposition est consacrée à La Société nouvelle de peintres et de sculpteurs, la plus célèbre confrérie d’artistes de la Belle Epoque. Issus de la génération symboliste, ils partageaient une vision sentimentale de la nature, respectant la véracité des apparences, le souci de l’évocation, de la psychologie et de l’introspection. C’est ainsi qu’ils furent qualifiés d’intimistes. A la suite d’Auguste Rodin, les plus grands sculpteurs intégrèrent la Société nouvelle, mais ce sont principalement les peintres qui assurèrent la notoriété et l’unité du groupe : Edmond Aman-Jean, Albert Baertsoen, Albert Besnard, Jacques-Emile Blanche, Eugène Carrière, Emile Claus, Charles Cottet, André Dauchez, Georges Desvallières, Henri Duhem, Antonio de La Gandara….

Plus d’infos prochainement : clic ici

LES DERNIERS IMPRESSIONNISTES : LE TEMPS DE L'INTIMITE © RENE XAVIER PINET
 

René Xavier Pinet, la plage de Cabourg © Droits réservés - Exposition Les Derniers Impressionnistes

 
 

Ma sélection

Créez votre sélection de bonnes adresses en validant chaque fiche qui vous intéresse et vous obtiendrez votre propre guide PDF.

Agence de Développement Touristique de l'Hérault - Maison du Tourisme - Avenue des Moulins 34184 MONTPELLIER Cedex 4
Assistance Commerciale +33 (0)4.67.67.71.52

haut de page

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous permettre de partager du contenu via les boutons de partage de réseaux sociaux et pour nous permettre de mesurer l'audience. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

x